La santé

La santé n'occupe pas une place très importante au sein de la prison. Celle-ci est composée d'une infirmerie; elle est ouverte tous les jours, il y a en principe un ou des médecins et infirmier(s) de permanence en journée. La nuit il est très difficile de les faire intervenir car il n'y a pas toujours de garde. Les détenus doivent, pour accéder à l'infirmerie, écrire un courrier. Cela pose problème car on compte beaucoup de personnes analphabètes ou illétrées dans la population carcérale. Elles sont alors obligées de demander à leur co-détenu(e) de le faire à leur place, il n'y a alors plus aucune confidentialité. De plus les personnes étrangères rencontrent les  mêmes difficultés.

Durant la condamnation, le soutien psychologique n'est quasiment pas assuré. En effet, les services médicaux ne permettent pas d'aider les personnes incarcérées sur ce point. Le personnel médical se contente de donner des neuroleptiques aux personnes souffrants de troubles mentaux. Ainsi, ils permettent au mieux d'attendre et de faire passer quelques douleurs.

La nuit est le moment le plus difficile pour faire intervenir des soignants car il n'y a pas souvent de gardes. Pour les suicides ou tentatives de nuit, c'est encore plus compliqué surtout si la personne se trouve seule en cellule.

Les détenus ont la possibilité de prendre des douches 3 fois par semaine ou tous les jours suivant ceux qui travaillent.

Ils doivent chacun nettoyer leur cellule. Pour cela, ils ont un kit contenant de l'eau de javel, de formule NaClO et appelée aussi Hypochlorite de sodium. Mais on y trouve aussi de la crème à récurérer, du désinfectant ainsi que du produit vaisselle.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×